Accueil > Le Tour ULM 2009 > La boucle bouclée, de Berck à Berck en passant par Blériot !

La boucle bouclée, de Berck à Berck en passant par Blériot !

samedi 1er août 2009, par Sébastien Perrot

Les participants ont regagné leur port d’attache hier en fin d’après-midi. Deux superbes vols de Saint-Quentin à Boulogne et un saut de puce joyeux vers Berck, nimbé de lumière, terre à gauche avec les vacanciers sur la plage qui saluent les appareils, mer à droite avec les grandes traces de la baie de Somme qui se mêlent à la Manche vers l’Angleterre, sorte de clin d’oeil à cette folle semaine. Pour qui aime voler, c’était une très bonne journée. La dernière cependant, et à l’euphorie d’un Tour réussi se mêle déjà la nostalgie de sa fin.

Pourquoi est-il réussi ? Tout d’abord, il n’y a eu aucun accident et très peu de casse matérielle. C’est l’essentiel. Ensuite météorologiquement , la caravane a jonglé de manière inspirée avec les éléments qui pouvaient sembler hostiles. Nous avons suivi le tempo des étapes en louvoyant entre les fronts orageux. Nous avons surtout réussi à honorer la mémoire de Blériot au jour prés dans un esprit très chaleureux. Enfin on peut dire que la diversité des visages de l’ULM est apparue de manière très flatteuse aux locaux, élus, administrations de chaque étape. Notre mouvement est ainsi profondément reconnu et apprécié dans le paysage de l’aviation de loisir. On s’en doutait mais nous avons là une confirmation concrète et tangible. Cela fait du bien par exemple d’entendre un président de Communauté de Communes reprendre des arguments que nous produisons pour la défense des terrains.

Et puis il y a cette chose impalpable, ce petit plus, cette alchimie singulière difficilement exprimable, qui permet d’affirmer que l’ambiance était bonne, fluide, légère et sérieuse, concentrée et détendue.

JPEG - 851 ko
Le terrain de Boulogne

On pourrait peut-être douter du caractère extraordinaire d’une telle activité en affirmant qu’elle en vaut une autre (la pêche, le bowling, etc...), ce serait ignorer la formidable puissance de rêve que porte l’aviation depuis au moins ... Blériot.

Alors après avoir vécu ses rêves, il est parfois difficile de remâcher ses souvenirs. Des images fabuleuses, des rencontres imprévues, des amitiés qui se nouent dans une passion commune, voilà ce qui peut rendre envieux. Il est souvent dur de reprendre un rythme normal et chacun doit négocier cette redescente en température, qui fait passer de l’hyperactivité opérationnelle à la léthargie nostalgique.

JPEG - 867.6 ko

Mais le sentiment qui domine est celui de la satisfaction et de la confiance. Satisfaction de la chose bien faite et confiance dans l’avenir. Tout cela devrait transparaître dans le film qui sera monté pour l’automne. Continuons à nourrir ce site à un rythme différent pour porter cette expérience commune.

Sébastien Perrot

Portfolio

Messages